Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Harkis du Loiret.com
  • Harkis du Loiret.com
  • : Défense des intérêts des harkis, de leurs veuves et de leurs enfants, devoir de mémoire, reconnaissance, justice et réparation, solidarité avec le monde combattant.
  • Contact

Profil

  • 2id-harkis du Loiret
  • Association ayant pour objet d'informer les anciens harkis et leurs familles et de défendre leurs droits et leur mémoire.
  • Association ayant pour objet d'informer les anciens harkis et leurs familles et de défendre leurs droits et leur mémoire.

Recherche

Archives

24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 18:07

Depuis des lustres, on nous annonce régulièrement des plans et autres mesures spécifiques en faveur des harkis et de leurs enfants, sans vouloir se rendre compte de leur inefficacité. A l’automne dernier encore, le Gouvernement présentait une série de mesures en faveur de la « communauté », censées témoigner la reconnaissance morale, sociale et économique de la Nation à l’égard des harkis et de leurs enfants.

Parmi ces mesures, l’attribution d’une allocation de 20 000 € aux enfants de harkis dont les parents sont décédés, et un plan « emploi » en faveur des enfants (prorogation de mesures  existantes jusqu’à la fin de l’année 2010).

Cette série de mesures ne concerne que les enfants de harkis. Pour leurs parents, il n’y a rien de nouveau sous le soleil, si ce n’est que les mesures spécifiques prévues par la loi du 23 février 2005 ne sont pas reconduites.

Quant aux mesures en faveur des enfants, rappelons que l’allocation de reconnaissance aux orphelins et aux pupilles de la Nation était déjà inscrite dans la loi du 23 février 2005 (article 6), étant précisé que cette somme est répartie entre tous les enfants. Il n’y là donc rien de nouveau non plus sous le soleil.

S’agissant du plan emploi, il n’a rien de spécifique : les mesures qu’il contient sont des mesures de droit commun qui peuvent profiter à l’ensemble des demandeurs d’emploi.Cela méritait d’être signalé, même si nous sommes contre les politiques spécifiques qui ont échoué jusqu’à présent. Tout au plus, elles favorisent le marginalisme et le communautarisme.

En revanche, si les moyens déployés depuis une quarantaine d’années avaient été consacrés à indemniser les harkis et leurs enfants, le problème de notre insertion ne se poserait pas aujourd’hui.

Nous sommes des citoyens français et nous voulons être traités comme tels, et non comme d’éternels assistés sur lesquels on s’apitoie à l’approche des élections. Nous demandons seulement réparation à travers une juste indemnisation, sans discrimination et dans le respect des principes de la Constitution.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

GOURGANE ALI 30/11/2014 20:18

Je suis au chomage et en fin de C.S.P.Malgré mes recherches trés actives je recois aucune nouvelle
Agé de 53 ans je me retourne vers l'état car ce n'est pas de ma faute si je me retrouve sans emploi.
J' aimerai que le gouvernement applique ses dires sur l'aide à l' emploi dans l'administration pour les enfants de harkis que je suis.
C' est un devoir de travailler. Demain comment vais-je faire pour survivre surtout que je suis en instance de divorce car si je veux préserver ma maison auquel l'état sur le compte des harkis m'avait attribué 600002 francs pour accession a la propriété à l'époque en 1990.Je dois donner la part de ma femme et pour cela je dois travailler pour obtenir un crédit. Mereci de votre compréhension et je reste à votre disposition.