Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Harkis du Loiret.com
  • Harkis du Loiret.com
  • : Défense des intérêts des harkis, de leurs veuves et de leurs enfants, devoir de mémoire, reconnaissance, justice et réparation, solidarité avec le monde combattant.
  • Contact

Profil

  • 2id-harkis du Loiret
  • Association ayant pour objet d'informer les anciens harkis et leurs familles et de défendre leurs droits et leur mémoire.
  • Association ayant pour objet d'informer les anciens harkis et leurs familles et de défendre leurs droits et leur mémoire.

Recherche

Archives

1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 19:34

C’est bientôt le 19 mars, vous savez le 19 mars 1962, date officielle soi disant de la fin des combats en Algérie, que certains s’acharnent , au mépris de la vérité historique et des souffrances des harkis et des pieds-noirs, à vouloir imposer  comme date de commémoration de la fin de la guerre d’Algérie.


On peut comprendre que le 19 mars constitue pour de nombreux appelés une date mémorable : c’est la fin des combats annonçant le retour à la maison, même si les fameux « accords d’Evian »  qui fixent le cessez au 19 mars 1962 n’étaient que les « déclarations d’Evian », sans aucune valeur juridique.


En revanche, pour les harkis et les pieds-noirs, cette date a une autre signification :  c’est, après le désarmement, l’abandon par la France et le début de nombreux massacres, d’un drame douloureux qui ne finit pas de les hanter depuis.


Le 19 mars, c’est la victoire du FLN et on peut comprendre que des Algériens le commémorent. Pour les Français, et en particulier les harkis et les pieds-noirs, c’est une défaite et une défaite ne se célèbre pas.


Nous sommes donc farouchement opposés à la commémoration de cette date, et celles et ceux qui se mobilisent autour de cette date sont des irresponsables qui insultent la mémoire de nos morts.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hannibal 03/03/2010 10:35



Il faut lire et diffuser l'article du général Henry-Jean FOURNIER "Le 19 mars, un déni de mémoire", qui remet les choses en place au sujet de ces "déclarations" d'Evian.


Me contacter par courriel pour l'avoir.