Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Harkis du Loiret.com
  • Harkis du Loiret.com
  • : Défense des intérêts des harkis, de leurs veuves et de leurs enfants, devoir de mémoire, reconnaissance, justice et réparation, solidarité avec le monde combattant.
  • Contact

Profil

  • 2id-harkis du Loiret
  • Association ayant pour objet d'informer les anciens harkis et leurs familles et de défendre leurs droits et leur mémoire.
  • Association ayant pour objet d'informer les anciens harkis et leurs familles et de défendre leurs droits et leur mémoire.

Recherche

Archives

27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 22:50

  

IM000391.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 25 septembre 2010 c’était la 10éme édition de la journée nationale d’hommage aux harkis et ils étaient nombreux, à l’invitation de l’association 2ID-Harkis du Loiret, à venir se recueillir au monument du parc Pasteur à Orléans. Ils étaient là pour rendre hommage à tous les harkis morts au combat, abandonnés ou massacrés après le cessez-le-feu en Algérie, à tous les harkis de France et d’ailleurs qui ne sont plus là aujourd’hui. Ils étaient là, en souvenir d’un parent ou d’un ami disparu,  qui repose dans un cimetière du Loiret.

Partagés entre sentiment de révolte et sens du devoir, ils ont tenu à être là pour rendre hommage à leurs morts et  profiter de cette journée qui leur est consacrée, même s’ils considèrent que c’est bien insuffisant et que « la France n'a pas toujours pris la mesure des sacrifices qu’ils avaient consentis pour elle » et qu’ils dénoncent le non respect des engagements pris à leur égard.

Cette journée nationale d’hommage aux harkis n’est qu’un préalable car nous attendons que la vérité soit faite de manière objective sur cette guerre et sur la tragédie des harkis.

Nous attendons surtout que la France reconnaisse sa responsabilité dans l’abandon et le massacre des harkis et qu’elle leur rende enfin justice en indemnisant les préjudices subis. Ce n’est qu’à ce moment là que « ces hommes (...) prendront pleinement place dans la mémoire nationale".

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires