Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Harkis du Loiret.com
  • Harkis du Loiret.com
  • : Défense des intérêts des harkis, de leurs veuves et de leurs enfants, devoir de mémoire, reconnaissance, justice et réparation, solidarité avec le monde combattant.
  • Contact

Profil

  • 2id-harkis du Loiret
  • Association ayant pour objet d'informer les anciens harkis et leurs familles et de défendre leurs droits et leur mémoire.
  • Association ayant pour objet d'informer les anciens harkis et leurs familles et de défendre leurs droits et leur mémoire.

Recherche

Archives

7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 22:01

Nous reprenons ici les principales propositions faites aux candidats aux dernières élections présidentielles.

Nous excluons d’emblée toutes mesures spécifiques, privilégiées depuis de nombreuses années par les pouvoirs publics, qui font de nous des assistés à plein temps sans pour autant faire de nous des citoyens à part entière.

Nos propositions sont simples et touchent à la réparation, car nous sommes des victimes de l’histoire et l’Etat français, qui est responsable de notre situation et de nos préjudices, se doit de reconnaître sa responsabilité et réparer.

Il doit d’abord mieux indemniser nos parents pour les biens perdus :  une indemnisation juste correspondant au prix d’un logement tout en supprimant ou en assouplissant les conditions d’indemnisation (notamment celle consistant à prouver la propriété).

Ensuite, il doit intégrer dans le dispositif d’indemnisation les épouses des anciens harkis, sans oublier les conjoints divorcés ou survivants remariés. Les femmes ont aussi souffert de la guerre, même si elles n’ont pas porté les armes. Nous proposons que l’allocation de reconnaissance soit étendue aux femmes d’anciens harkis, sans conditions d’âge.

Par ailleurs, il ne doit pas oublier les enfants de harkis, nés en Algérie et rapatriés avec leurs parents : ils ont connu la guerre, le déracinement, la relégation dans les camps et ont été lourdement handicapés pour s’insérer dans la communauté nationale. C’est au minimum une indemnité équivalente à l’allocation de reconnaissance (soit 30 000 €) que nous sollicitons, complétée par une aide de 30 000 € si l’allocation est utilisée pour l’achat d’un logement.

Enfin, nous souhaitons que toute utilisation du mot « harki » de manière péjorative ou insulte à l’encontre des harkis portant atteinte à leur dignité soit considérée comme un délit et sanctionnée par une amende de 10 000 € à 175 000 € et donne possibilité aux associations de harkis de se porter partie civile. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires